Couleurs locales

À la fin, la vidéo de mon périple transatlantique.

Je crois que mes premières impressions sont un peu attendues. Qu’il est difficile pour moi de vous les livrer. Arrivée ici, et les mots me quittent.

L’aventure a repris, mais avec une saveur bien différente. Il m’a fallu quelques jours pour le lâcher prise, quelques jours pour que mon corps accepte le changement, et puis pour que mon espagnol et ma peau se teinte d’un ton un peu plus local.

Les premiers pas furent si simples, si familiers. À peine arrivée, j’ai pris la route pour Dominical, cette plage qui m’avait fait fortes impressions, autant mauvaises que bonnes. Une jolie opportunité m’a fait atterrir ici : un volontariat dans un hostel super cool, tenu par deux français.

yoycoco.jpg

Le premier matin, déjà une noix de coco fraiche à la main.

En un an, j’ai accumulé un tas de peurs occidentales, de peurs sentimentales, de préjugés, de mauvais pas mais j’ai aussi beaucoup appris sur moi. Un an plus tard les enjeux ne sont plus les mêmes. Je crois que les derniers mois, à batailler avec mes problèmes de peaux, m’ont rendu frileuse. Moi l’aventurière, à être effrayée d’une raie dans l’océan, et de me balader seule sur des plages de sables blancs. La sagesse vous dite?

Je crois surtout qu’entre aujourd’hui, et l’an passé, je me suis un peu réparée, et que ma quête d’extrême pour ressentir l’émotion, le frisson, s’est un peu apaisée. Je préfère regarder la cascade que de sauter de son rocher le plus haut, je préfère me ressourcer, quand la tête ne peut plus communiquer. Je préfère partir sans appareil photo, plutôt que de faire demi tour car mon instinct m’a fait part du danger. Un an plus tard, je n’ai plus besoin de flirter avec le risque pour me sentir en vie. C’est une victoire, parce que tout a une saveur bien plus douce. 

Une semaine. Il a fallu une semaine pour ressentir l’énergie, pour relâcher, pour oublier les mauvaises habitudes, et laisser agir le subconscient, une semaine et cette nuit. 

Une nuit avec un feu sur la plage, la lune, les étoiles, ce mélange de langues, ces rires, cette légèreté, un peu de rhum et puis mon coeur qui s’élance. Et enfin, se sentir libre, courir sur la plage, les pieds dans l’eau, hurler, hurler qu’on est vivant, et que merde, ces maladies ne vont pas m’abattre, que d’où je viens ne doit pas être une entrave. Que mon histoire, doit être au passé. 

Face à l’océan, la lune qui s’y reflète, et qui éclaire la jungle dans mon dos, un peu plus loin, le feu qui éclaire les visages heureux de ce groupe tout juste ami, et moi qui rit, qui crie, et qui court. Plus de douleur, d’emprise, plus de pensées, juste la liberté d’être là, d’avoir choisi cela, et d’enfin poser ces mots trop lourds en pensées. 

 

wanderwithme tumblr

wanderwith.me

Costa Rica, je t’aime si fort, et pourtant ce sera ma famille qui gagnera, je te voudrais toi, dans une petite île européenne, je te voudrais toi, toujours avec moi, moi toujours chez toi. Mais qu’advienne, je crois que vivre auprès des miens est encore plus important. C’est promis, toujours il y aura un billet d’avion pour te rendre visite, pour dire bonjour à tes merveilles, et que toujours, je serais ton porte paroles pour conter combien tu es beau, combien tu vaux la peine, et que tu es l’avenir, mais peut-être pas le mien. Qui sait?

Une semaine que je suis là, et que ya, on m’a fait tant de bien. Les rencontres fleurissent, il y a les plus volages, celles dont on ne se souviendra pas, et celles qui ont du sens, ces gens qui partagent notre quotidien jusqu’à leur départ. Leurs départs qui nous rappellent qu’ils n’étaient là que pour deux ou trois jours, et pourtant ils ont pris tant de places. 

Et doucement se remettre à courir, un pas après l’autre sur la plage, se remettre à sourire et s’ouvrir. Fermer les yeux, juste pour le plaisir de les ouvrir là, entre océan pacifique et cocotier. 

Pura Vida..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s