Le rallye du Bassin d’Arcachon, à vélo

VIDÉO EN FIN D’ARTICLE

Le bassin d’Arcachon, et la dune du pyla, ce sont un peu nos héros régionaux, notre fierté, les premiers à être cités lorsqu’on énonce, fièrement la liste des activités à faire dans le coin.

À la recherche de défi, et en ayant vu qu’il était possible de faire le tour du bassin à vélo, on s’est mis en route avec Amélie, ma super-pote.

On voulait pimenter tout ça, et c’était un peu un défi pour moi, on s’est déguisées en super-héro. Ça parait peut-être dénué de sens, j’vous cacherais pas, que le moment de nous vêtir de nos costumes home-made, on s’est senties un peu bêtes. Que lors des premiers mètres, on faisait moins les fières. Mais finalement, ce costume, m’a fait monter plus d’une côte, et m’a poussé dans mes retranchements : bah oui, un super héro qui marche à côté de son vélo, c’est pas légal.

ARCACHON-saut2.gif

Port d’Andernos, les premiers kilomètres

48 Heures d’aventure et 90 kilomètres

On est parti d’Andernos, où Amélie a pu louer vélo + panier, pour quelques euros. On avait une nuit à la Teste de Buch, grâce aux parents d’amis. Pour le reste, on avait GoogleMap (toujours!) et nos jambes.

Le premier jour, nous arpenterons la promenade d’Andernos, puis irons à la découverte des villes de Lanton, Audenge, Le Teich puis Gujan Mestras et enfin La Teste de Buch. Sans oublier le joli port de Biganos, élu coup de coeur, notre détour par les près salés d’Audenge, le port de Larros et se perdre dans le labyrinthe des bras de l’Eyre.

J’voudrais préciser les longues rues à contre vent, sans fin, les nationales par manque de piste cyclable. La peur de tomber nez à nez avec un animal féroce (de type sanglier) quand on a voulu jouer les exploratrices, disons que la cape rouge, à du faire fuir plus d’un animal. Le sentiment de grand voyage, lorsqu’on a traversé la jetée du port de Larros pour atteindre sa croix, face au bassin.

Arcachon-larros

Arrivée au bout de la jetée de Larros, et se sentir héroïque!

ARCACHON-biganos-port

Le merveilleux port de Biganos

Liaison Arcachon-Cap Ferret

Le deuxième jour, nous commencerons d’un pas dynamique, par les près salés de La Teste où la nature se réveille, puis nous longerons la piste cyclable en bois, sur la plage d’Arcachon pour rejoindre sa fameuse jetée. La ville aux quatre saisons est un bijoux architectural, notamment avec sa ville d’hiver construit fin 19ème par les frères Pereire. On peut aussi savourer un bon déjeuner au marché, sur sa nouvelle place, avant d’aller faire un saut dans l’eau en jetant son dévolu sur la plage Pereire et manger une glace au Moulleau.

Nous avions des kilomètres, alors nous prendrons tôt le ferry, direction le Cap Ferret, où nous poursuivrons l’aventure. Cela débute par quelques hypothèses sur notre costume : enterrement de vie de jeune fille ou dons pour une association? Le fun!
Nous ferons de nombreux arrêts le long des petits villages de la presqu’île, avec le village ostréicole authentique de l’Herbe, ou bien le réservoir naturel de Piraillan, en alternant les allées bordées de riches villa, ou la piste cyclable dans la forêt de pins : là est tout le charme du Ferret. Les jambes fatiguées, les montées à répétition, mais toujours la cape au vent. À Arès, le temps presse, les routes par les près salés, c’est au risque d’y rester coincées, alors on prendra la nationale. Un détour par son port et sa promenade à marée basse, avant de rejoindre Andernos, dans une foule déchainée, au coeur de la rue piétonne. Un accueil chaleureux, et insoupçonné : le hasard fait bien les choses, nous avons été acclamées!

Arcachon-village-herbe

Village de l’herbe, vue d’en haut.

arcachon-ares

Le petit port ostréicole d’Arès

ARCACHON-saut1

Ma super héro, Mélie

MILLIONS DE MERCI

Merci à mon Mélie, une vrai super nana, qui a gardé le sourire dans les kilomètres compliqués.
Je remercie les parents de Pauline, qui nous ont fait passé une chouette soirée, nous ont permis de reprendre quelques forces avant la matinée sportive, guidée par le papa. Merci pour la tonne de sourires des gens croisés, la sympathie des habitants, la bienveillance du plus grand nombre pour épargner ces deux nanas un peu tarés sur les nationales. Merci aux curieux et aussi aux quelques uns qui nous ont pris en photo pour immortaliser nos étapes. Merci à mon padre pour m’avoir construit une super structure pour mon sac à dos et à celui de Mélie pour nous avoir inciter à vivre cette belle aventure.

Je vous laisse avec la vidéo!

Une aventure qui nous a fait découvrir une infime partie, et nous a donné le goût de s’y aventurer plus souvent, la prochaine fois, on se lance dans une aventure nautique sur Leyre.

Si l’aventure vous tente, vous pouvez récolter un tas d’infos et de circuits sur bassin-arcachon-velo. À l’annonce 220km de piste cyclable. Bon, on en a raté quelques uns.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s